Wiki et Sémantique : marions-les, marions-les …

Découvert hier sur Planète Web Sémantique cet excellent billet présentant en détail l’intégration des technologies sémantiques aux technologies Wiki – et en français, chose assez rare pour être soulignée. L’auteur est ébloui à juste titre par ce beau mariage, mais ce qu’il ne dit pas, c’est qu’il s’agit là de la chronique d’un événement anoncé, qu’un observateur attentif aurait vu venir de loin.

J’ai déjà expliqué ailleurs (mais en anglais cette fois) que si ce mariage semble voué d’avance à la réussite, c’est que les futurs époux avaient déjà bien des choses en commun avant de se rencontrer. En effet les Wiki ont toujours fait de la sémantique sans le savoir, ou du moins sans le dire. J’ai découvert la technologie Wiki à la fin des années 1990 sur le WikiWikiWeb original de Ward Cunnigham, qui mérite encore la visite, tant par son contenu que pour sa forme, qui est restée identique depuis plus de dix ans. Bien sûr elle n’offre pas le luxe de fonctionnalités aujourd’hui disponible à l’éditeur de Wikipedia (que je suis de façon intermittente depuis sa création). Ce qui m’avait séduit à l’époque, autant sinon plus que le côté sympa-anarcho-collaboratif de la technologie, c’étaient ses principes architecturaux simplissimes, et fondamentalement sémantiques s’il en est.

  • Une page pour chaque chose, une chose pour chaque page, un nom unique pour la chose et la page. Pour employer la terminologie des Topic Maps, chaque page d’un Wiki est par définition, et de façon native, un indicateur de sujet. Que dit le Web Sémantique? "Donnez une URI à chaque chose, et documentez-là". La technologie Wiki fait les deux choses de façon automatique, en tâche de fond du travail de l’éditeur.
  • Nommer, c’est relier. Soulignez le nom de la chose par un marquage spécifique, et il se transforme en lien vers la page de la chose. Que dit le Web sémantique? "Une URI est à la fois un nom et une adresse". Le marquage Wiki associe les deux de façon automatique.

Ces principes se sont avérés robustes et scalables, comme le montre la croissance phénoménale de Wikipedia (taille de la base, nombre de collaborateurs et de requêtes, évolution des fonctionnalités). Se sont ajoutés au fil du temps des fonctionnalités comme la catégorisation, les pages d’homonymie, les modèles de métadonnées associées à une catégorie, etc …

Mais au fond que manquait-il au wiki, qu’il soit classique comme celui de Ward, ou plus sophistiqué comme Wikipedia, pour être prêt à la migration vers RDF? Simplement le typage des liens. Le type de marquage utilisé par les wiki sémantiques pour typer les liens ressemble furieusement à une variante de RDFa simplement adaptée à la syntaxe habituelle des wiki.

2 réponses à Wiki et Sémantique : marions-les, marions-les …

  1. D’une part ca me fait penser à ce que nos hôtes Russes et Ukrainiens (qui sont dans l’aquarium en bas) sont en train de développer pour un projet européen (dont le nom m’échappe pour le moment).
    D’autre part j’ai été (re-)découvrir WikiWikiWeb, activité hautement dangereuse car fortement chronophage. Est-ce le premier wiki à avoir été monté ?

  2. bernard dit :

    WikiWikiWeb est "le" Wiki original, et Ward Cunningham est l’inventeur de la technologie et du nom.Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/WikiWikiWeb

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: