Construire une ontologie : la voie du milieu

Il y a quelques mois j’évoquais ici le fait que le tissage du Web sémantique est en cours de construction pratique à partir de concepts très communs comme Personne, Document, Projet, Lieu etc.  On a évoqué à ce sujet une démarche « bottom up », issue de la base sociale et communautaire du Web, par opposition à une démarche « top down » qui partirait d’une définition académique des ontologies à partir de concepts très abstraits comme « endurant » ou « perdurant« .  Cette opposition est effective, et ses enjeux sociaux et idéologiques sont assez évidents, cependant un autre axe d’analyse est possible. Si on considère une ontologie définissant ou utilisant un de ces concepts « communs », celui-ci n’apparait en général ni à la racine de la hiérarchie (appelée quelquefois de façon paradoxale le ‘sommet’), ni à l’extrêmité d’une branche, mais quelque part entre les deux, du genre :

  • Entité > Acteur > Personne > Médecin > Chirurgien
  • Etre > Etre Vivant > Personne > Personne Adulte >  Mère de Famille

Donc le concept de Personne est quelque part au niveau du sol, à mi-chemin entre les racines profondes, abstraites et obscures que sont Entité ou Etre, et les concepts très spécifiques que sont Mère de Famille et Ophtalmologiste. Une ontologie qui se développe comme un arbre, partant au niveau du sol par la jeune pousse représentée par le concept de Personne, se raffinera vers le haut en branches spécifiques de plus en plus contraintes, et en sens opposé s’enracinera dans les concepts plus génériques et plus abstraits. Il s’agit donc d’une démarche ni « top down », ni « bottom up », mais plutôt à la fois « ground up » et « ground down ». 

Autre point important visible dans l’exemple ci-dessus : un arbre a en général autant de racines que de branches, ce qui veut dire qu’il y a mille façons de définir les concepts plus génériques que Personne, tout comme les concepts plus spécifiques. Et toutes se justifient, si elles permettent de reconnaître une Personne quand on en rencontre une.

Un autre argument dans ce sens nous vient du Chinois, langue conceptuelle s’il en est, dont la longue vie montre la robustesse de sa conception originale, et dont tout constructeur d’ontologie devrait avoir au moins quelques rudiments (j’y travaille). Les sinogrammes (caractères chinois) s’ils se comptent par millers, sont construits sur un noyau dont la liste est nettement plus courte, 214 signes appelés « radicaux« . Si on parcourt cette liste, on y trouve essentiellement des concepts communs au sens dit plus haut, tels que homme, femme, enfant, ciel, terre, eau, feu, arbre, montagne, couteau … Ces concepts sont ensuite combinés pour former soit des concepts plus spécifiques (火山 feu + montagne = volcan), ou plus abstraits (休 homme + arbre = se reposer).  Le nom même de la langue écrite chinoise est construit de cette manière, en une de ces ellipses auto-explicatives qui font toute la saveur de cette langue :  中文 (zhōng wén), c’est littéralement « l’écriture (文) du milieu (中) ».  Et 中道 (zhōng dào) c’est pour le bouddhisme le chemin juste, la « voie du mileu », loin des extrêmes.

NB: Toute ressemblance avec la campagne présidentielle en cours est bien sûr pure coïncidence.

Note éditoriale du 11-05-2007 : J’ai révisé le vocabulaire de ce billet, qui parlait d’abord de concepts pour ensuite dévier en parlant de classes, ce qui pouvait prêter à confusion. J’ai supprimé le mot classe, qui semblait indiquer que dans toute ontologie, un concept est représenté par une classe. Ce n’est pas forcément le cas. La hiérarchie des concepts peut être formalisée comme une hiérarchie de classes, ou de descripteurs dans un thésaurus, ou de rubriques de taxonomie … suivant l’usage fonctionnel de l’ontologie. J’y reviendrai, car c’est une question importante.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :