De la bibliothéque aux taxonomies, de la conversation au Web 2.0, de la critique littéraire aux Listmania, de l’expert aux bases de connaissances, des concordances bibliques aux index plein texte: Continuité et révolution dans l’accès aux contenus

novembre 11, 2007

 

Offrir un accès efficace à des tablettes, rouleaux, documents, livres, chapitres, paragraphes, versets a préoccupé les hommes depuis la création de l’écrit (en tout cas une petite partie d’entre eux) dans un esprit de service aux lecteurs. Aujourd’hui nous avons la même préoccupation dans un univers de contenus numériques et de réseaux internet.La mise à disposition des contenus ou de leurs références via l’internet entraine mécaniquement un besoin de transposition des méthodes d’accès aux contenus dans un environnement numérique. Cette migration dans un environnement numérisé qui dispose de capacités de traitement occasionne une évolution de ces outils et méthodes, l’apparition de nouvelles techniques de médiation mais aussi l’émergence de nouvelles pratiques dans leur utilisation et leur couplage.

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Cartographie sémantique : Comment appréhender un espace informationnel complexe ?

novembre 8, 2007

L’espace informationnel de chaque organisation est très vaste. Il va des informations collectées (comme les informations sur les collaborateurs, les clients, les fournisseurs, les partenaires, les concurrents, les marchés, etc.) aux savoir-faire (comme les descriptions des outils et des procédés, la documentation scientifique et technique, les brevets, etc.). L’avenir d’une organisation passe donc par la maîtrise de son espace informationnel. Cet objectif n’est possible que si elle dispose des moyens nécessaires pour en avoir une vision organisée, globale et précise. En effet, avec les travaux portant sur la gestion des connaissances, le problème n’est plus l’archivage ou l’indexation des informations, mais celui de leur accès à travers une appréhension globale reposant sur les connaissances de l’organisation. Autrement dit, il faut permettre aux collaborateurs d’appréhender l’espace informationnel de leur organisation d’une manière globale et de se focaliser sur ce qui est important pour leur activité.

Lire le reste de cette entrée »