« Web of Data » : Et l’état dans tout ça ?

« Linked Data« , ce sont des données mises ensemble, mises en commun; alors quand on y pense, il est troublant de constater que les états, entités représentatives de communautés de personnes, garants d’un certain « vivre ensemble », soient pour l’instant complètement absents de cette réflexion. Il s’agit non seulement de rendre publiques des données qui ne l’étaient pas, mais également de rendre publiques ces données dans des formats interopérables. Il s’agit d’ajouter des bulles de données publiques au « Linked Data Cloud« , car il me semble que les données de ce nuage viennent principalement :

  • de la communauté scientifique (Uniprot etc.)
  • de sites de réseaux sociaux (flickr ou autre myspace wrapper, et dbpedia rentrerait également dans cette catégorie)
  • d’initiatives isolées (geonames ou lingvoj)
  • d’acteurs privés (open calais ou virtuoso)

Les états disposent de beaucoup de données intéressantes qui ne peuvent que gagner à être publiées : transports, administrations, lois, recensement, élections, économie, télévisions et radios publiques, etc. (la crise actuelle, résultat entre autre d’un manque de transparence des marchés financiers, ne pourrait que bénéficier également d’une mise à disposition des informations sur les transactions financières, comme l’avait souligné Christian Fauré). Cela repose la question d’une politique publique volontaire en matière de nouvelles technologies.

Les lignes commencent cependant à bouger :

La mise à disposition de ces données pose bien sûr beaucoup de questions, de sécurité, d’infrastructure, d’interopérabilité, ou plus simplement de guerres de clocher entre services de l’état. Elle ne peut cependant que bénéficier à l’usager ou au citoyen – tout autant d’ailleurs qu’au secteur privé, quand on sait que le marché des données publiques européennes avait été estimé à 27 milliards d’euros par la commission. C’est pourquoi les usagers, citoyens et entreprises vont réclamer à l’état l’ouverture de ses données (« Raw Data Now », comme le scande TBL dans son speech TED), tant cela semble une étape normale dans l’évolution du web.

Un commentaire pour « Web of Data » : Et l’état dans tout ça ?

  1. […] web of (public) data (quelques références supplémentaires après le précédent billet sur la question) This, 2009, is the year for putting government data […]

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :